Pompe à chaleur

Grâce à son potentiel de retour sur investissement très intéressant, la pompe à chaleur est la solution de chauffage favorite des Français.
Une pompe à chaleur sur chauffage central peut être soit par Aérothermie (Air/Eau), par Aquathermie (Eau/Eau) ou par Géothermie (Sol/Eau).

Respect de l’environnement

Avec la pompe à chaleur, vous utilisez une énergie naturelle, écologique et propre qui limite les gaz à effet de serre et préserve ainsi notre environnement et celui des générations à venir.

Utiliser l’énergie dans l’air, l’eau ou le sol

Le fonctionnement d’une pompe à chaleur peut se résumer ainsi : les calories de l’environnement (air extérieur, eau ou sol) sont captées par un échangeur (évaporateur) dans lequel circule un fluide frigorigène. Celui-ci cède ses calories à un autre échangeur (condenseur). Le fluide frigorigène « refroidi » repart vers la source de prélèvement pour y être à nouveau réchauffé.

Economie d'énergie

Dans des conditions de fonctionnement optimales, une pompe à chaleur peut fournir de 4 à 6 kWh de chauffage pour 1 kWh d’électricité consommé. La facture de chauffage/eau chaude sanitaire peut être divisée par 4 par rapport à une installation fonctionnant au chauffage électrique classique.

Été comme hiver

Avantage supplémentaire, son mode de fonctionnement peut être réversible. En été, la température intérieure des pièces est rafraîchie de 3 à 5°C. Les calories récupérées sont évacuées à l’extérieur dans l’air, l’eau ou le sol. La pompe à chaleur fonctionne selon le principe du cycle thermodynamique, comme un simple réfrigérateur avec un compresseur, un évaporateur et un détendeur.

Pompe à chaleur

Grâce à son potentiel de retour sur investissement très intéressant, la pompe à chaleur est la solution de chauffage favorite des Français.
Une pompe à chaleur sur chauffage central peut être soit par Aérothermie (Air/Eau), par Aquathermie (Eau/Eau) ou par Géothermie (Sol/Eau).

Respect de l’environnement

Avec la pompe à chaleur, vous utilisez une énergie naturelle, écologique et propre qui limite les gaz à effet de serre et préserve ainsi notre environnement et celui des générations à venir.

Utiliser l’énergie dans l’air, l’eau ou le sol

Le fonctionnement d’une pompe à chaleur peut se résumer ainsi : les calories de l’environnement (air extérieur, eau ou sol) sont captées par un échangeur (évaporateur) dans lequel circule un fluide frigorigène. Celui-ci cède ses calories à un autre échangeur (condenseur). Le fluide frigorigène « refroidi » repart vers la source de prélèvement pour y être à nouveau réchauffé.

Economie d'énergie

Dans des conditions de fonctionnement optimales, une pompe à chaleur peut fournir de 4 à 6 kWh de chauffage pour 1 kWh d’électricité consommé. La facture de chauffage/eau chaude sanitaire peut être divisée par 4 par rapport à une installation fonctionnant au chauffage électrique classique.

Été comme hiver

Avantage supplémentaire, son mode de fonctionnement peut être réversible. En été, la température intérieure des pièces est rafraîchie de 3 à 5°C. Les calories récupérées sont évacuées à l’extérieur dans l’air, l’eau ou le sol. La pompe à chaleur fonctionne selon le principe du cycle thermodynamique, comme un simple réfrigérateur avec un compresseur, un évaporateur et un détendeur.

Pompe à Chaleur Aérothermie (Air/Eau)

La pompe à chaleur aérothermique à l’avantage de pouvoir s’adapter à tout configuration d’habitat. Simple d’installation, la pompe à chaleur peut-être placée à l’extérieur ou à l’intérieur de l’habitation. La chaleur est restituée dans votre logement par l’intermédiaire d’un plancher chauffant ou de radiateurs basse température.

Pompe à chaleur Aquathermie (Eau/Eau)

L’eau (source de chaleur) est puisée dans la nappe phréatique dont la température reste constante toute l’année puis restituée (après captage de l’énergie) à son milieu naturel. La chaleur est restituée dans votre logement par l’intermédiaire d’un plancher chauffant ou de radiateurs basse température.

Pompe à chaleur Géothermie (Sol/Eau)

Les calories peuvent être puisées dans le sol selon deux techniques :
– à l’aide de capteurs horizontaux enterrés entre 80 et 140 cm de profondeur
– à l’aide de capteurs verticaux nécessitant un ou plusieurs forages pouvant atteindre 100 m de profondeur.
La configuration du terrain et la nature du sol déterminent le type de captage le mieux approprié. La longueur des capteurs extérieurs dépend de la surface à chauffer. La chaleur est restituée dans votre logement par l’intermédiaire d’un plancher chauffant ou de radiateurs basse température.

Intervention rapide

Nous intervenons en moins de 30min chez vous !

Devis gratuit

Notre devis est 100% gratuit et sans engagement.

24/24h et 7/7j

Nous sommes disponible à tout moment pour vous.

Artisans qualifiés

Plus de 5 ans d'expérience dans l'arisanat.